Séminaire Nature(s) et Religion(s) : La vallée du Népal : essai d'une géographie sacrée

Publié le 23 octobre 2017 Mis à jour le 23 octobre 2017
le 12 janvier 2018
Ce programme propose de poser la question, centrale pour les sciences humaines et sociales, du rapport à la nature en situant au premier plan de la réflexion le fait religieux. L’hypothèse est que les représentations et les pratiques religieuses, étant une clé de voûte du social, constituent un champ premier et déterminant de façonnage du rapport des groupes humains à leur milieu. Un champ où, en d’autres termes, les manières dont les groupes humains entrent en interaction avec les diverses composantes de leur milieu, aussi bien que les manières dont ils configurent ce milieu, se laissent saisir avec acuité. La réflexion se déploie autour de trois grands dossiers, qui offrent trois points de vue féconds et complémentaires pour interroger les relations entre nature(s) et religion(s), et par là les processus variables de socialisation de la nature et de constitution du religieux : lieux et paysages sacrés ; conception et gestion de la vie ; modes de (re)sacralisation de la nature dans le monde occidental.

Programme
  • Annick Hollé, La vallée du Népal : essai d'une géographie sacrée 

Contact :
Marlène Albert-Llorca, Georges Favraud et Guillaume Rozenberg :