Séminaire MoRéMi (Mobilités, Réseaux, Migrations) : « Localisation des réseaux sociaux et processus migratoires »

Publié le 25 mars 2013 Mis à jour le 20 mai 2015
le 19 avril 2013
9h30-12h30
Buffet à 12h30
 Salle du château 
 Programme : Intervenant-e-s : 
 
− Renata Hosnedlova, Doctorante en sociologie, CSIC, Madrid, Espagne
 
Distribution des relations dans les horizons spatio-temporels: Formation d'intention de retour des immigrants ukrainiens en temps de crise.
Ce travail porte sur la phase intentionnelle et le processus de décision sur le retour en Ukraine ou l'établissement d'immigrants ukrainiens habitant à la Communauté autonome de Madrid. Dans la présentation précédente (MoRÈMi – Novembre 2012) a été montré qu'il existe une relation entre les réseaux personnels et les intentions au sujet du futur lieu d'installation puis que l'horizon temporel du projet est un facteur très important. Pour approfondir ces résultats, ici nous présentons une typologie des réseaux personnels des immigrés ukrainiens qui s’appuie sur la structure ainsi que sur la composition des réseaux. Cette analyse permet d’observer différents types et degrés d’encastrement relationnel et structurel ainsi que différents degrés théoriques de liberté dans la formation des intentions au sujet du futur lieu d'installation. La typologie révèle également comment les réseaux personnels peuvent ‘protéger’ les immigrants contre les effets indésirables de la crise économique.
 
− José Luis Molina, Maître de conférences en anthropologie, UAB, Barcelone, Espagne
 
People, Places, and personal networks: a reconceptualization of mobility and migration.
Actual relations among people occur in given places, and among places. Starting with this relational perspective we propose a grid with two dimensions in order to encompass some of the classical concepts of Community and Society: heterogeneity of places, and heterogeneity of people. By “heterogeneity” of places we mean the degree of diversity among the attributes attached to them, as same (or different) political system, culture, climate, etc. By “heterogeneity” of people we mean the degree of diversity of alters’ attributes (social class, ethnic or religious background, nationality, etc.). In this vein we can allocate the concepts Gemeinschaft, Gesellschaft, Transnational field, and Diasporic formations to different points in the two-dimensional space. This conceptualization has the advantage of providing a common framework for understanding all type of displacements among places (either internal, international, temporal or circular), and their operationalization with personal network data.
 
− Catherina Thomàs, Doctorante en sociologie, UTM-UiB, Toulouse-Baléares, France-Espagne.
 
Étude des réseaux personnels dans les processus migratoires: des personnes mobiles et les champs et espaces transnationaux.
État des lieux sur les méthodes et recherches développées en Espagne sur l'émergence des structures sociales des populations en situation de mobilité. Discussion des concepts abordés sous la perspective d'analyse de réseaux sociaux.
 
Contact :
Ainhoa de Federico, Hasnia-Sonia Misssaoui, Lucine Endelstein, Stéphanie Lima, Noria Boukhobza. :