Séminaire Sémécol : Déboulonner la mégamachine

Publié le 6 octobre 2021 Mis à jour le 6 octobre 2021
le 22 octobre 2021
16h - 18h30
Salle du Sénéchal, 17 rue de Rémusat à Toulouse
Chaos climatique, extinction en masse des espèces, pollution croissante de l’eau, de l’air et des sols, épuisement des ressources, etc. Face au désastre écologique global dans lequel nous nous enfonçons, il est courant de fractionner le problème et de chercher des « solutions » parcellaires, le plus souvent technologiques : énergies dites « décarbonnées » et technologies à émissions négatives, crapauduc et viande in vitro, recyclage et petits gestes, etc.

Pourtant, nous savons pertinemment que, derrière les divers mécanismes permettant de rendre compte de chacune des dimensions de la catastrophe en cours, c’est un type de société qui articule de manière particulière – et particulièrement dynamique – tout un ensemble d’institutions.

Cette stratégie d’évitement tient manifestement à l’impuissance que nous ressentons toutes et tous face à cette « mégamachine » complexe, ainsi qu’à la difficulté à imaginer une alternative à ce système – qu’on le définisse comme capitaliste, industriel, technicien ou simplement moderne.

Si l’on veut infléchir notre course folle, il est néanmoins indispensable de nous y confronter et de nous demander : comment s’y prendre pour déboulonner la mégamachine ? Par où commencer ? Comment réussir à s’en passer ? Nous aborderons ces questions avec deux intervenants :
 
  • Fabian Scheidler, philosophe et dramaturge, La fin de la Mégamachine (Seuil, 2020)
  • Aurélien Berlan, docteur HDR en philosophie, Terre et liberté. La quête d’autonomie contre le fantasme de délivrance (La Lenteur, 2021)