Laboratoire Junior Space Ages

Le laboratoire Junior Space Ages étudie les évolutions contemporaines de l’exploration spatiale, dans une approche interdisciplinaire large. L’histoire et la sociologie sont les deux piliers des travaux du laboratoire, qui souhaite développer des enquêtes alliant à la fois études de terrain et recherches en archives pour mieux éclairer les enjeux du spatial.


Les axes de recherches


Le laboratoire a centré ses recherches autour de 3 axes :

La nouvelle étape du Space Age et de la Space Race

 
  • Quels sont les équilibres institutionnels et les rapports de force entre les acteurs privés et publics ?
  • Quelles sont les pratiques de coopétition à l’œuvre ?
  • L’astroculture est-elle de même nature que dans les années 1950 et 1960 ? Est-elle confrontée à des oppositions ?
  • Le tourisme spatial et l’exploitation des astres constituent-t-ils un rêve ou bien sont-ils des réminiscences d’une vision de l’humanité conquérante et dominatrice ?

Les processus de domination en œuvre dans le domaine spatial, les politiques mises en place et leurs effets

 
  • Comment analyser la représentation genrée du corps féminin et son évolution dans le milieu spatial ?
  • L’ambition d’une humanité interplanétaire est-elle inclusive ou discriminante ?

L’évolution des réseaux scientifiques dans les domaines spatiaux

A l’aune du renouveau de l’exploration spatiale, de ses enjeux stratégiques, économiques, politiques et de ses nouvelles ambitions
  • Quelle place les scientifiques et leurs préoccupations occupent-ils dans une exploration spatiale dont les enjeux et acteurs se multiplient ?
  • La montée du secteur privé transforme-t-elle les pratiques ?
  • Le renouveau des enjeux stratégiques perturbe-il les réseaux scientifiques ?

Le laboratoire junior Space Ages mène également une enquête en partenariat avec le Centre national d’études spatiales (CNES) sur les représentations et attentes de la jeunesse à l’égard du secteur spatial.

Les porteurs du projet :

Axelle Vanhaecke, doctorante
axelle.vanhaecke@univ-tlse2.fr


Elle mène une thèse de sociologie sur la naturalisation par les acteurs d’une forme d’organisation typique du spatial : le consortium ainsi que l’articulation des différentes cultures. Son travail s’inscrit pleinement dans l’étude des réseaux multiples et complexes du spatial.

François Rulier, doctorant
francois.rulier@univ-tlse2.fr


Il mène une thèse sur l’histoire du droit de l’espace. Son travail le conduit à étudier les ressorts intellectuels, idéologiques et politiques des débuts de l’exploration spatiale, par le prisme du droit international. En s’intéressant à un droit aujourd’hui remis en cause, ce travail conduit à étudier dans le temps l’exploration spatiale et à s’interroger sur ce qui la caractérise aujourd’hui.

Les membres :

 
  • Axelle Vanhaecke, Doctorat 3e année en sociologie, Université Toulouse – Jean Jaurès, CERTOP
  • François Rulier, Doctorat 2e année en histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA
  • Thomas Carpentier, Master 2e année en histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès
  • FOURCADE Hélène, Doctorat 2e année en histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA
  • GLEIZE Georges, Docteur en histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès, FRAMESPA
  • LAPOUMEROULIE Dylan, Master 2e année en histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès
  • PAQUES Sophie, Master 2e année en droit, Paris-Saclay
  • RIVES Ian, Master d’histoire, Université Toulouse – Jean Jaurès