Laboratoire Junior LGBTI

La laboratoire junior LGBTI a été créé afin de favoriser les échanges entre jeunes chercheur·euses français·es qui travaillent sur le genre et les sexualités, autour des questions LGBTI. Il facilite une approche interdisciplinaire des travaux menés (anthropologie, histoire, science politique, sociologie, etc.). Son objectif principal est de fédérer, visibiliser et faire avancer les recherches sur les expériences et les personnes lesbiennes, gays, bis, trans, intersexes.


Les axes de recherche

Le laboratoire junior s’appuie sur plusieurs axes de réflexion collective :

  • Enjeux actuels des recherches LGBTI : croiser des thématiques plurielles et développer les savoirs situés
  • Comment penser ensemble le genre et les sexualités dans une perspective pluridisciplinaire ?
  • Quels outils et quelles méthodes pour enquêter sur les sexualités et les identités de genre ?


Les porteur.euses de projet :

Yael Armangau

Doctorant en sociologie au LISST-CERS
 

Il travaille sur les bifurcations de genre, en s’intéressant aux épreuves et aux réseaux de soutien des personnes trans.
 

Chloé Chassagnac

Doctorante en anthropologie au LISST-CAS
 

Son travail de thèse porte sur les homoparents, leurs enfants et leurs apparentés face à la stigmatisation, en contexte français.

Mathias Quéré

Docteur en histoire FRAMESPA
 

Sa thèse porte sur l’histoire du mouvement homosexuel français de 1974 à 1986

Maialen Pagiusco

Doctorante en science politique au LASSP
 

Elle réalise une thèse sur les trajectoires homosexuelles et la politisation de l’intime.

Estelle Tzotzis

Doctorante en anthropologie au LISST-CAS
 

Ses travaux portent sur l’étude des familles homoparentales néo-zélandaises. Elle s’intéresse particulièrement aux dynamiques relationnelles intra-familiales et aux parcours pour accéder à la parentalité.

Le laboratoire Junior est ouvert à tout·es les doctorant·es, masteurant·es, post-doctorant·es qui travaillent sur les thématiques LGBTI.