Groupe de Travail "Mixité sociale, laïcité, fait religieux"

La question de la mixité sociale a émergé des premières réunions du Laboratoire des Idées sur les Nouvelles Questions Sociales (LINQS) en 2012 et 2013, notamment sous l’impulsion d’élus locaux faisant état de problèmes rencontrés dans les collectivités dont ils ont la charge.

Un groupe de réflexion s’est mis en place avec des témoignages de personnes engagées dans des associations ou travaillant dans des quartiers populaires et divers participants du LINQS. La notion même de mixité sociale a été mise en débat, en particulier à travers sa dimension normative (l’injonction à la mixité) et le bilan mitigé des actions conduites jusqu’à présent (voir annexe).

LINQS_logo_couleur

Puis a émergé la proposition de consacrer une réflexion spécifique au « fait religieux » et à la question de la laïcité. Ces réflexions ont été infléchies à partir de début 2015 par les attentats qui ont marqué cette année. Les échanges et la documentation assemblée a fait apparaître la nécessité de bien distinguer les tensions « ordinaires » au sein des quartiers populaires des attentats perpétrés par des organisations spécifiques. Progressivement le centre de la réflexion s’est déplacé vers la question des quartiers populaires, chantier qui est décrit dans une autre section.

Principaux membres du groupe

  • Annie Dreuille, retraitée, investie dans les maisons des chômeurs et le Mouvement pour le Partage du Travail ;
  • Najia Ghaba, directrice de l’association « « Voir et Comprendre » ;
  • Michel Grossetti, directeur de recherches au CNRS ;
  • Marie-Christine Jaillet, directrice de recherche au CNRS ;
  • Nadine Milhaud, retraitée de l’Éducation Nationale, médiatrice, s’occupe d’une association citoyenne (« Cito3 ») ;
  • Etienne Morin, mathématicien, citoyen ;
  • Pierre Molinier, professeur d’information-communication ;
  • François Saint-Pierre, mathématicien, citoyen, responsable du café citoyen de Balma ;
  • Pierre-Yves Schanen, professeur au lycée rive gauche « du Mirail », militant politique et associatif, élu local ;
  • Stéphanie Verleyen, a travaillé chez un bailleur social – Les Châlets –, responsable d’une association de médiation à Bellefontaine, élue locale.

Les réalisations

  • Conférences « flash » : « La ségrégation dissoute par les réseaux » - Michel Grossetti et Marie-Christine Jaillet et « Le retour du religieux » - Jean-Pierre Albert
  • Conférence avec Jean-Jacques Rouchi prêtre, Institut catholique de Toulouse
  • Projection du documentaire « Quartiers impopulaires » de François Chilowicz en présence de l’auteur et d’habitants du quartier
  • Documentaire réalisé à partir d’un entretien entre Marie-Christine Jaillet et Pierre-Yves Schannen
  • Textes pour l'œil du LINQS